Muffin_monday

Il y avait, dans mon frigo, ce petit pot de pesto rosso reçu en cadeau. J'en avais mis dans un sandwich, j'en avais recouvert des filets de saumon avant de les mettre au four, suggestion de Ricardo, et je me demandais bien quoi faire pour en voir la fin. Non pas que je tenais tant à m'en défaire mais tout le monde sait bien, qu'une fois ouvert, il ne faut pas le laisser traîner. C'est en furetant dans les Culino Dates, merci Anne, que l'idée m'est venue d'en faire des petits muffins salés pour Mamzelle Gwen du blogue les petites choses (qui se mangent).

collage6

 

Rendement : une vingtaine de ces petites choses qui s'envoleront comme des petits pains chauds.

  • 1 oeuf battu

  • 2/3 de tasse (175 ml) de yogourt nature

  • 2 c. à table (25 g) de beurre fondu

  • 1 tasse (140 g) de farine de maïs 

  • 2 c. à soupe (25 g) de fécule de pommes de terre

  • 1/2 c. à thé de bicarbonate de soude

  • 1 c. à thé de poudre à pâte (levure chimique)

  • 1 pincée de sel

  • 1/2 tasse de maïs en grain, bien égoutté (facultatif)

  • 3 c. à soupe (environ) de pesto rosso

Préchauffer le four à 375°F (190°C).

Bien mélanger l'oeuf, le yogourt et le beurre fondu.

Dans un autre bol, mêler les ingrédients secs (farine de maïs, fécule de pommes de terre, sel, levure et bicarbonate de soude). Incorporer les ingrédients liquide aux ingrédients secs et mêler juste pour bien humecter. Ajouter le maïs et le pesto rosso et mêler de nouveau.

Verser dans les moules beurrés, si non en silicone, et cuire une vingtaine de minutes.

Ces muffins seront bien appréciés au moment de l'apéro et ils pourront aussi accompagner un potage ou une soupe, surtout s'ils sont servis encore chauds.

À noter qu'on peut omettre le maïs en grain, on obtiendra alors des muffins au pesto rosso, tout simplement.

Pour d'autres bouchées apéritives, il y a les biscuits au thym et au pecorino, les sablés au fromage de chèvre et les mini-cannelés salés.

**Les textes et les photos sont la propriété de ce blogue, "Les Carnets de Miss Diane",

et ne sont pas libres de droits.**