Dernièrement, j'ai acheté un sac de poires Rochas pas très mûres, en pensant qu'elles allaient ramollir mais cela ne s'est jamais produit. Peut-être que cette variété reste toujours ferme? Toujours est-il qu'elles n'étaient pas très agréables à manger. Comme j'en avais plusieurs, j'ai d'abord fait ces petites poires pochées au rhum, puis j'ai fait un croustillant et, avec les trois dernières, j'ai fait ce potage aux carottes et aux poires. Au contraire de l'homme de la maison, je ne suis pas une grande fan du gingembre et, lorsque j'en mets dans la nourriture, je ne suis jamais très généreuse. Mais cette fois, je devais être dans la lune car j'ai râpé le gingembre directement au-dessus des légumes et je ne comptais plus. J'ai dû en mettre une bonne quantité car, au moment de la cuisson, cela sentait drôlement le gingembre dans la cuisine. Il était évidemment trop tard pour faire quoi que ce soit et je me suis dit que, pour une fois, l'homme allait se régaler. Eh bien, je me suis régalée aussi car ce potage était vraiment délicieux.

POTAGE_CAROTTES_POIRES

Rendement : 4 bonnes portions ou 6 petites

  • 1 c. à soupe de margarine sans gluten et sans lactose (ici Becel vegan)
  • 1 poireau en tranches
  • 6 carottes moyennes, en tronçons
  • 3 petites poires, pelées et évidées, en gros dés
  • 1 ou 2 feuilles de laurier
  • 1 c. à soupe (généreuse) de gingembre frais râpé
  • 1/4 tasse de riz non cuit
  • 4 tasses d'eau tiède (1 L)
  • persil frais
  • sel et poivre du moulin
  • crème de soya Belsoy
  • ciboulette, fraîche ou séchée

Dans une grande marmite, faire revenir, dans la margarine, les tranches du poireau. Lorsqu'elles sont tendres, ajouter les carottes et les poires et bien remuer. Ajouter les feuilles de laurier, le gingembre et le riz. Bien mélanger avant de mouiller avec l'eau tiède. Porter à ébullition et réduire le feu à moyen/doux pendant environ 20 minutes ou jusqu'à ce que les légumes soient tendres.

Retirer du feu et enlever les feuilles de laurier. Ajouter le persil frais avant de passer le potage au bras mélangeur. Gouter avant d'assaisonner de sel et de poivre frais.

Servir dans des bols légèrement réchauffés et garnir d'un peu de crème, ici de soya, et de ciboulette, séchée ou fraîche.

**Les textes et les photos sont la propriété de ce blogue et ne sont pas libres de droits.**

"Les Carnets de Miss Diane"