Martha Stewart les a intitulés "Cowboy Cookies" et elle-même ne connaît pas du tout l'origine de ce nom. Peut-être est-il assez nourrissant pour combler l'appétit vorace de ces hommes de l'Ouest lointain? Toujours est-il qu'ici, même si nous sommes dans le sud-ouest québécois, ils se sont envolés comme des petits pains chauds. Quand Miss Diane rentre de ses traitements de physio ou de masso, toute courbaturée, un ou deux de ces biscuits avec un bon café ont l'heur de la remettre d'aplomb.

BISCUITS_COWBOY

Rendement : 18 biscuits

  • 1/2 tasse de noix de Grenoble (50 g)
  • 1/2 c. à thé de bicarbonate de soude (soda à pâte)
  • 1/2 c. à thé de sel fin
  • 1/2 c. à thé de levure chimique (poudre à pâte)
  • 1/2 tasse de beurre non salé, ramolli (100 g)
  • 3/8 tasse de sucre (75 g)
  • 3/8 tasse de cassonade (50 g)
  • 1 gros oeuf
  • 1 c. à thé d'extrait de vanille
  • 3/4 tasse de flocons d'avoine pure (75 g)
  • 1/4 tasse de pépites de chocolat
  • 1/4 tasse de noix de coco non sucré (25 g)

Préchauffer le four à 350°F (180°C) et préparer une plaque à biscuit en l'enduisant d'huile végétale ou en la recouvrant d'une feuille de papier parchemin ou silicone.

Étaler les noix sur la plaque et rôtir au four pendant une dizaine de minutes, en remuant à l'occasion. Laisser refroidir et les casser grossièrement.

Dans un bol, tamiser la farine, le bicarbonate de soude, le sel et la poudre à lever. Mettre de côté.

Dans le bol du malaxeur, crémer le beurre et les sucres, à la vitesse moyenne, jusqu'à l'obtention d'un mélange pâle et crémeux. Réduire la vitesse légèrement et ajouter l'oeuf, puis la vanille.

À petite vitesse, ajouter graduellement le mélange de farine. Ajouter ensuite les flocons d'avoine, le chocolat, les noix et la noix de coco, et remuer juste assez pour que le tout soit bien amalgamé.

À l'aide d'une cuillère à crème glacée (1,5 po de diamètre ou 3 cm), former des boules et les déposer sur la plaque à biscuits, en les espaçant d'environ 3 pouces. Cuire au four pendant environ 16 minutes, ou jusqu'à ce que les bords commencent à brunir légèrement. Laisser refroidir avant de transférer sur une grille.

**Les textes et les photos sont la propriété de ce blogue, "Les Carnets de Miss Diane",

et ne sont pas libres de droits.**