Nous aimons les potages et j'ai toujours sous la main les ingrédients de base auxquels je peux ajouter les légumes du moment, ce qui constitue une bonne soupe réchauffante, surtout à ce temps-ci de l'année. Au départ, il faut de l'ail et de l'oignon, des pommes de terre et un bon bouillon de volaille maison ou du commerce. Pour un potage parmentier, j'ajouterai des poireaux; pour un potage Crécy, il faudra des carottes et pour celui-ci, j'ai ajouté le reste du navet d'hier en plus des carottes. J'ai aussi pris la précaution de mettre du curcuma, cette épice dite "anticancéreuse" qui, en plus de donner bon goût, apporte cette belle couleur au potage. Il est à noter que le curcuma est liposoluble, c'est à dire qu'il doit être dilué avec une matière grasse. Il est donc important de l'incorporer avant l'ajout du bouillon.

Potage_rustique

Cette soupe au goût rustique constitue l'entrée d'un bon repas de semaine et le reste fera sans doute notre bonheur le lendemain midi, accompagné simplement de quelques croûtons et d'un morceau de fromage. Allons-y donc pour la recette.

  • 1 c. à soupe d'huile + 1 c. à soupe de beurre

  • 2 gousses d'ail, coupées en deux ou en quatre, selon la grosseur

  • 1 gros oignon coupé grossièrement

  • 1 c. à thé de curcuma

  • 1 feuille de laurier

  • 3 ou 4 grosses carottes, coupées en tronçons

  • 2 pommes de terre de grosseur moyenne, coupées en quartier

  • 1 rutabaga ou 1/2, selon la grosseur, coupé en gros morceaux

  • 1,5 litre de bouillon de volaille

  • sel et poivre

Dans une grande casserole, faire revenir l'ail et l'oignon dans l'huile et le beurre. Lorsqu'ils sont transparents, ajouter le curcuma et la feuille de laurier. Remuer pour bien diluer le curcuma et pour que les oignons en soient bien imprégnés. Ajouter les pommes de terre, les carottes et le rutabaga et remuer pour les enrober du corps gras. Mouiller avec le bouillon, vérifier l'assaisonnement et porter à ébullition. Diminuer la chaleur, couvrir et laisser mijoter jusqu'à ce que les légumes soient tendres, soit environ 40 minutes. Retirer la feuille de laurier et mixer au bras mélangeur. Servir avec un peu de persil haché et, si désiré, ajouter un filet d'huile d'olive. La mienne était parfumée au basilic et je crois bien que l'homme en a repris un deuxième bol... C'est tout dire!

**Les textes et les photos sont la propriété de ce blogue, "Les Carnets de Miss Diane",

et ne sont pas libres de droits.**