Voici le gâteau que j'ai servi le soir de Noël. Est-ce possible un si bon gâteau sans gluten, ni lactose? Tout à fait! Mais si on y tient, on peut très bien confectionner la génoise avec de la farine de blé. Elle sera alors un peu plus souple, même si, croyez-moi, aucun de mes invités n'a pu deviner la substitution. J'ai emprunté la recette chez Perrine, vous savez celle qui cuisine avec ou sans... Quant à la mousse, je la fais habituellement dans des coupes mais j'ai décidé d'y ajouter de la gélatine pour l'occasion, afin qu'elle se tienne mieux. C'est, en fait, la "mousse parisienne au chocolat" de Jéhane Benoît. J'ai servi ce dessert avec un coulis de fraises fait en saison et congelé en pots.  Et vive le chocolat!

Gateau_mousse_choco

Pour la génoise :

  • 2 oeufs, séparés

  • 50 gr de sucre granulé

  • 38 gr de farine (de blé ou de riz)

  • 12 gr de cacao en poudre

Fouetter, au batteur électrique, les jaunes d'oeufs avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Tamiser la farine et le cacao (étape indispensable) et incorporer au mélange des jaunes et du sucre.

Battre les blancs en neige ferme puis les incorporer délicatement, en trois fois, à la préparation précédente. Verser le tout dans un moule à charnière d'environ 24 cm dont le fond aura été recouvert d'un papier parchemin. Mettre au four préchauffé à 220°C ou 425°F pendant 8 à 10 minutes. Sortir du four et laisser refroidir avant de recouvrir de la mousse.

Pour la mousse parisienne au chocolat :

  • 250 g de chocolat noir 70% (Cuba de Barry Callebaut dans mon cas)

  • 120 g de sucre granulé

  • 50 ml d'eau

  • 5 oeufs, séparés

  • 1 c. à thé de vanille ou de la liqueur de son choix (j'ai mis du Tia Maria)

  • 1/2 enveloppe de gélatine en poudre, soit environ 4 g

Faire fondre au bain-marie le chocolat et l'eau. Remuer jusqu'à ce que le tout ait une apparence lisse et souple. Battre les jaunes d'oeufs et le sucre en mousse. Les ajouter au mélange du chocolat, ainsi que la vanille ou la liqueur. Remuer pendant quelques minutes; retirer du feu et laisser refroidir un peu. Incorporer délicatementles les blancs d'oeufs battus en neige et ajouter la gélatine diluée dans 2 c. à soupe d'eau et fondue au micro-ondes.

Parenthèse : Il est sûrement possible d'utiliser de la gélatine en feuille. Il faudrait comparer le poids d'une feuille avec celui de la gélatine en poudre (1 enveloppe contient 8 g)  et de la faire fondre dans l'eau avant de l'incorporer au mélange. À mon avis, il ne faut pas en mettre trop car la mousse se tient déjà. Ce n'est qu'une précaution afin qu'elle ne s'affaisse pas.

Verser la mousse sur la génoise et mettre au frigo pendant quelques heures. Au moment de servir, décoller délicatement la mousse des parois du moule et transférer avec soin sur une assiette de service. Présenter avec un coulis de fruits.

S'il en reste, ce gâteau peut três bien être congelé. C'est d'ailleurs ce que j'ai fait et nous l'avons mangé le soir du jour de l'an, accompagné d'une glace à la vanille.

**Les textes et les photos sont la propriété de ce blogue, "Les Carnets de Miss Diane",

et ne sont pas libres de droits.**