L'Homme s'est levé tôt ce matin et il a fait bien attention de ne pas réveiller sa Miss. Mais elle a fini par se lever elle aussi et, lorsqu'elle s'est pointée dans la cuisine, voyant l'homme s'activer avec un fouet à la main, (spécifions, un fouet de cuisine!) elle s'est mise à poser des questions.  Elle s'est fait répondre de ne pas poser de questions et elle s'est même fait traiter de "fatigante"... oui, oui, "fatigante". Elle est donc retournée, non pas au lit, quand même..! mais devant son ordinateur, là où personne n'ose la traiter de cette façon. Lorsqu'il l'a invitée à aller sur le balcon et à se mettre à table, il est arrivé avec cette chose, comment dirais-je, vraiment époustoufflante. À ma question, (encore des questions!) il a répondu que c'était une crêpe italienne car la recette lui venait d'une collègue italienne. Elle n'a peut-être rien d'italien au fond (pas la collègue, la crêpe!). Voici donc la recette, tellement facile que même un homme peut la faire...

CR_PE_SOUFFL_E

Rendement : 1 crêpe de 8" X 8" ou 20cm X 20cm

  • 6 gros oeufs
  • 1 tasse de lait (250 ml) (il a utilisé du lait de soya sans gluten)
  • 1 tasse de farine (140 g) (ici mélange sans gluten de la Maison Cannelle)
  • 1 c. à thé de vanille (ici pâte de vanille)
  • 4 c. à table de beurre (il n'a mis que 2 c. à table)
  • sucre glace pour la déco

Préchauffer le four à 425°F ou 215°C.

Déposer le beurre dans un moule à gâteau carré en pyrex et mettre celui-ci dans le four le temps qu'il se réchauffe.

Déposer tous les ingrédients (oeufs, farine, lait et vanille) dans la jarre du mélangeur (blender) et actionner jusqu'à l'obtention d'une pâte homogène et assez liquide. Ouvrir le four et tirer la grille sur laquelle on a déposé le moule contenant le beurre fondu, puis verser l'appareil (le mélange à crêpe) dans le moule (ATTENTION, il est TRÈS chaud!) sans remuer. Laisser cuire pendant 20 minutes.

Démouler la crêpe délicatement et la servir sur un plat de service. La saupoudrer de sucre glace et la garnir ou non de fruits de saison.

Le fait de ne pas remuer le mélange en le versant dans le moule a pour effet de faire en sorte que la crêpe prenne une forme différente à chaque fois, ce qui en fait sa "personnalité"

Précisions : Ne voulant pas réveiller sa belle, l'Homme a utilisé un fouet à main et il a ensuite dû se servir du batteur plongeant pour obtenir une pâte qui soit homogène, au lieu de mettre le tout dans le mélangeur.

Cette crêpe est aérienne en bouche, douce, légère et vraiment délicieuse. Elle devrait en surprendre plus d'un!

CR_PE_SOUFFL_E_2

Et si on l'arrosait d'un peu de sirop d'érable...

**Les textes et photos sont la propriété de ce blogue, "Les Carnets de Miss Diane",

et ne sont pas libres de droits.**