La pintade étant un oiseau assez dispendieux, il est important de bien la cuisiner afin de pouvoir l'apprécier à sa juste valeur. Celle-ci provient d'un élevage de Laval. Elle patientait sagement dans mon congélo et samedi dernier, elle a fait notre bonheur sur la table du souper. Au sortir du four, elle était dodue, bien rôtie et aurait fait la plus belle des photos. Mais voilà, j'ai oublié de lui tirer le portrait. Ce n'est qu'au moment de la servir que j'y ai pensé. Je l'ai fait rôtir simplement, arrosée d'un peu de cognac, dans une lèchefrite Corning Ware munie d'une clayette et d'un couvercle transparent, et l'ai servie avec des pommes poêlées et une polenta aux pois verts. Inutile d'ajouter à quel point nous nous sommes régalés.

PINTADE_COGNAC

Rendement : 4 portions

  • 1 pintade (la mienne pesait 3 lbs ou 1,5 kg)

  • beurre, sel et poivre du moulin

  • 1/2 tasse (ou plus) de cognac (125 ml)

  • 1 c. à thé de fécule de maïs diluée dans 1/4 de tasse d'eau (60 ml)

  • 2 pommes Cortland ou d'une variété qui reste ferme à la cuisson et qui ne s'oxyde pas à l'air

  • jus de citron

Préchauffer le four à 400°F (200°C). Nettoyer l'oiseau, le débarrasser des petits chicots qui pourraient être encore présents, le rincer et l'essuyer à l'aide d'un essuie-tout de papier. Installer l'oiseau dans la lèchefrite, saler l'intérieur et l'extérieur et poivrer. Mettre quelques dés de beurre ici et là sur la pintade et l'arroser du cognac. Cuire au four pendant environ 1 h ou 1 h 30. Durant la cuisson, vérifier le liquide au fond de la lèchefrite et arroser l'oiseau deux ou trois fois. S'il manque de liquide, mettre un peu d'eau (j'ai dû en mettre environ 3/4 de tasse ou 180 ml). Lorsque la volaille est cuite et bien dorée, la retirer de la lèchefrite, la déposer sur une assiette et la recouvrir d'un papier alu, le temps de préparer la sauce.

Passer le liquide du fond dans une passoire et le verser dans une petite casserole. Porter à ébullition et ajouter la fécule de maïs diluée dans l'eau. Remuer le temps que la sause épaississe. Rectifier l'assaisonnement.

Un peu avant que la volaille soit cuite, peler les pommes, les couper en quartier et retirer le coeur. Les arroser du jus de citron et les faire rôtir délicatement dans un peu de beurre.

Pour la polenta :

  • 1 tasse de polenta (150 g)

  • 1 c. à thé d'huile d'olive

  • 3 tasses d'eau (750 ml)

  • sel

  • 3 c. à soupe de beurre

  • 1/2 tasse de parmesan râpé (50 g)

  • 1/2 tasse de petits pois verts surgelés

Faire chauffer l'huile sur feu moyen-doux et y jeter la polenta; remuer pour bien humecter. Ajouter l'eau, saler et remuer régulièrement jusqu'à ce que le liquide soit absorbé et que la polenta se détache des bords de la casserole. Ajouter le beurre, le parmesan et les pois surgelés. Rectifier l'assaisonnement.

Voici, pour ceux et celles qui sont intéressés à voir à quoi ressemblent ma lèchefrite Corning Ware et la clayette dont il est question dans mon billet :

Plat_Corning     Plat_et_clayette

Le plat lui-même est du modèle French White de Corning Ware et le couvercle en verre transparent permet que l'on n'ait pas besoin d'arroser la pièce de viande ou la volaille. Il permet à la viande ou à la volaille de bien rôtir et la chair est toujours tendre et moelleuse. Quant à la clayette, elle empêche la viande ou volaille de toucher le fond et permet à l'air et au liquide de circuler sous et autour de la pièce. Je me suis procurée la mienne chez ARES du Centre Laval, grande cuisinerie bien connue, et elle est anti-adhésive, ce qui permet un nettoyage facile.

 

Imprimante     IMPRIMER LA RECETTE DE POLENTA

IMPORTANT : Pour être averti chaque fois que je publie un billet, ne pas hésiter à s'abonner à ma "newsletter".

**Les textes et les photos sont la propriété de ce blogue, "Les Carnets de Miss Diane",

et ne sont pas libres de droits.**