En ce jour de Pâques où tout le monde, ou presque, est occupé, j'ai pensé offrir, avec mes bons voeux, un petit mendiant confectionné avec ces billes d'or que sont les xocopili. Ces billes sont composées de chocolat du Venezuela à 72 % de cacao et d'un mélange d'épices telles que cari, piment, piment d'Espelette, sel, etc. Est-ce assez pour imaginer un peu l'effet qu'il a en bouche? Une pure merveille. Toutefois, il y a un tout petit mais... j'ignore si on peut en trouver à Montréal et au Québec. Ceux et celles qui connaissent la réponse, prière de se manifester au plus vite afin d'en faire profiter les Québécois que nous sommes. En ce qui me concerne, j'ai eu la chance qu'une très gentille blogueuse, Fabienne du blogue Eggs & Mouillettes, ait la générosité de m'en faire parvenir.

Mendiant_xocopili

Ne sachant trop quoi en faire, à part les faire fondre sur ma lange et les déguster les yeux fermés, j'ai opté pour  ces mendiants que j'ai agrémentés seulement de noix de pin et de pistaches torréfiées, et de quelques grains de fleur de sel.

Comme pour moi c'était ma première expérience en tempérage de chocolat et que je ne possède encore qu'un thermomètre à bonbon un peu archaïque et assez peu précis, j'ai bien peur qu'ils ne soient pas parfaits mais, à voir à quel rythme ils ont été engloutis, je pense les avoir assez bien réussis.

Pour tempérer le chocolat, il faut le faire fondre au bain-marie et le chauffer jusqu'à ce qu'il atteigne 45-50°C, puis le faire redescendre à 27°C, le faire remonter à 31-32°C et redescendre à 20°C. Oui, cela demande un peu de patience mais le résultat en vaut la peine.

En espérant que tous aient passé une très joyeuse journée de Pâques...

Note : Il paraît qu'on peut apprendre la technique du tempérage en un tour de main sur www.mycryo.com.

**Les textes et les photos sont la propriété de ce blogue, "Les Carnets de Miss Diane",

et ne sont pas libres de droits.**