Depuis quelque temps, j'avais l'intention de faire un billet sur la chose mais voilà que ma copine Louise, alias Blue Cat -Gato Azul - Chat bleu, l'a fait avant moi. Elle a très bien expliqué les différences entre le bleuet et la myrtille, avec une pointe d'humour, comme elle sait si bien le faire, mais j'aimerais ajouter quelques éléments.

Bleuets

Pour reprendre un peu ce qu'on dit dans mon Encyclopédie visuelle des aliments, le bleuet et la myrtille font partie de la famille des airelles qui comprend 150 espèces, pas toutes comestibles cependant. Oui, oui, ce sont bien des airelles! Celui que l'on appelle le bleuet est surtout cultivé au Canada et aux États-Unis. Il en existe une trentaine d'espèces mais deux seulement sont très prisés des Québécois. Le bleuet nain (Vaccinium angustifolium), celui que l'on surnomme le "bleuet sauvage", est le plus petit et il contient de très petites graines. Sa chair est souvent plus sucré et plus savoureuse que le bleuet géant (Vaccinium corymbosum), cultivé celui-là!

Vient de faire son apparition sur nos marchés québécois, l'amélanche ou fruit de l'amélanchier. Celle-ci est cultivée commercialement dans l'Ouest canadien. Ce petit fruit, qu'on appelle aussi la Saskatoon, est vendu tel quel ou en confitures. Au Québec, on l'avait plutôt négligée jusqu'ici, mais on plante maintenant des amélanchiers au Saguenay/Lac-St-Jean. On en a vu sur les marchés de la région mais j'ignore si on en trouve sur ceux de Montréal et de Laval.

Am_lanchier

Photo : Prairie Berries

La myrtille (Vaccinium myrtillus), originaire d'Europe et d'Asie, croît surtout à l'état sauvage. Elle ressemble au bleuet (pas la fleur, le fruit!) mais provient d'une espèce différente.

En conclusion, que ce soit bleuet, sauvage ou cultivé, myrtille ou amélanche, ces fruits sont tous une excellente source d'antioxydants et sont, par conséquent, excellents pour la santé en plus d'être délicieux.

Tel que promis dans le titre, je mets la recette, facile, facile, d'un coulis de bleuets, de myrtilles ou d'amélanches, peu importe, avec lequel je préparerai quelque chose la semaine prochaine.

  • 2 tasses ou 500 ml de bleuets, myrtilles ou amélanches

  • 1/2 tasse ou 125 ml d'eau

  • 1/4 de tasse ou 50 g de sucre

J'ai utilisé mon sucre aromatisé à la lavande, sans doute inspirée par la similitude des couleurs. Mettre le tout dans une casserole et laisser bouillir 5 minutes. Laisser tiédir un peu avant de le passer au blender. Étape finale, passer le coulis au tamis afin d'éliminer les morceaux de peau et obtenir ainsi un coulis plus lisse. Excellent sur une glace à la vanille ou à la lavande.