Quand j'ai vu ces petites choses chez Mamina au début du mois, j'ai tout de suite voulu en faire. Mais voilà, j'avais tout sous la main, sauf les figues fraîches. Un coup d'oeil dans le plateau de fruits me rappelle que j'ai encore deux très belles pêches et j'ai aussi quelques framboises au congélo. Pêches et framboises, voilà de quoi faire des pêches melba mais, avec les petits pots de Mamina toujours en tête, j'ai décidé de camoufler les fruits dans cette superbe pâte aux amandes et aux pistaches. Un vrai régal..!

P_ches_melba

Proportions pour 2 (trop) grosses portions ou 4 portions raisonnables :

  • 2 pêches

  • 1 tasse de framboises congelées (100 g)

  • 1 c. à table de sucre à glacer

  • 2/3 tasse de poudre d'amandes (75 g)

  • 1/2 tasse de sucre à glacer (75 g)

  • 1/3 tasse de beurre mou (75 g)

  • 1 oeuf

  • 1 c. à soupe de pâte de pistaches (merci Fabienne ou ici)

  • 1 c. à soupe de pistaches broyées

Préparer les pêches en les plongeant 1 minute dans une casserole d'eau bouillante. Les refroidir immédiatement sous l'eau froide et les peler. Les couper en deux, retirer le noyau et trancher les moitiés en quartiers. Réserver

Pour le coulis, mixer les framboises et le sucre à glacer au mélangeur pour en obtenir une purée bien lisse. Passer au tamis pour retirer les graines. Mettre de côté.

Préchauffer le four à 350°F (180°C).

Dans un saladier, battre le sucre et le beurre. Ajouter la poudre d'amandes, puis l'oeuf et enfin la pâte de pistaches. Battre le tout de manière à obtenir un appareil crémeux. Verser dans les ramequins beurrés et insérer les quartiers de pêches au centre, verser un peu de coulis de framboises entre les quartiers et replacer ceux-ci de façon à reformer le fruit. Saupoudrer de quelques pistaches broyées et enfourner. Cuire une vingtaine de minutes et laisser refroidir sur une grille.

Pour plus de calories plaisir, servir avec une crème glacée à la vanille ou une crème chantilly. Mon intention était aussi de verser le reste du coulis sur le dessert, mais j'ai oublié!

À deux ou à quatre, ces petites choses se laissent déguster en silence, mis à part les hummmm... discrets.

**Les textes et les photos sont la propriété de ce blogue, "Les Carnets de Miss Diane",

et ne sont pas libres de droits.**