Sans elle, le réveillon de Noël ne serait pas un vrai réveillon. Aussi indispensable que le sapin, elle fait partie de nos traditions les plus anciennes et les plus chères. Ma mère et mes deux grands-mères faisaient ce qu'elles appelaient des pâtés à la viande. Ceux-ci étaient composés de porc haché auquel elles ajoutaient de l'oignon, de l'ail et des épices moulues telles que clou de girofle, cannelle, muscade, gingembre, et elles mettaient ce mélange déjà cuit entre deux croûtes de pâtes. Elles en faisaient plusieurs à la fois, des dizaines même, qu'elles entreposaient bien souvent dans une armoire à l'extérieur jusqu'au jour de Noël. Il faut dire que c'était l'époque où l'hiver était très froid et cette armoire servait de congélateur. Chez nous, on s'en régalait après la messe de minuit. Ma mère les mettaient à réchauffer au four avant de partir et ça sentait bon dans la maison en rentrant. Que de beaux souvenirs!

Tourtiere_classique

J'ai toujours fait ce genre de pâtés depuis que je suis mariée mais, depuis quelques années, je fais aussi une belle tourtière du réveillon et elle suscite toujours beaucoup de compliments. J'ai trouvé cette recette dans le livre de Noël de "Coup de Pouce".

  • 1 c. à soupe d'huile végétale

  • 1 kg de viande hachée (j'utilise un mélange de porc, veau et boeuf)

  • 375 ml de bouillon de boeuf ou d'eau

  • 3 oignons, hachés finement

  • 3 gousses d'ail, hachées finement

  • 2 tasses de champignons tranchés

  • 1 tasse de céleri haché finement

  • 4 ml de sel

  • 15 ml ou 1 c à soupe d'épices mélangées *

  • 1/2 tasse de persil frais haché

  • Pâte pour 2 abaisses de 9 po ou 23 cm

Dans une grande casserole, chauffer l'huile à feu moyen-vif; y cuire la viande, en la défaisant avec une cuiller de bois, pendant 7 à 10 minutes ou jusqu'à ce qu'elle ait perdu sa teinte rosée. Égoutter le gras.

Incorporer le bouillon ou l'eau, les oignons, l'ail, les champignons, le céleri, le sel, les épices et amener à ébullition. Réduire le feu à moyen-doux et laisser mijoter, en remuant de temps à autre, pendant 35 à 45 minutes ou jusqu'à ce qu'il ne reste plus que 2 c. à soupe de liquide environ. Incorporer le persil. Goûter et rectifier l'assaisonnement. Couvrir et faire refroidir au réfrigérateur, pendant au plus 1 jour. Habituellement, je ne prends pas le temps de refroidir au frigo. Je fais cuire la viande durant l'avant-midi et fais la pâte en après-midi.

Remplir de la préparation un moule à tarte tapissé d'une abaisse de pâte. Humecter d'eau le bord de la croûte et couvrir de la deuxième abaisse en pressant les bords ensemble pour sceller. Tailler et festonner le bord de la pâte. L'entailler sur le dessus afin de permettre à la vapeur de s'échapper et badigeonner la tourtière d'un mélange d'oeuf et d'eau si on veut que la pâte soit plus dorée. Personnellement, je la laisse telle quelle. Cuire au four à 375°F ou 190°C pendant 40 à 45 minutes ou jusqu'à ce qu'elle soit bien dorée. Elle peut être congelée pendant deux mois.

* Les épices mélangées sont constituées de gingembre, piment de la Jamaïque, cannelle, coriandre, moutarde, feuille de laurier, clous de girofle et poivre noir.

**Les textes et les photos sont la propriété de ce blogue, "Les Carnets de Miss Diane",

et ne sont pas libres de droits.**