Eh oui, Miss Diane et son Curieux sont à la diète, encore une fois. Ils ont surtout diminué les portions, les matières grasses et les sucres. Mais ils ne peuvent se passer de dessert. Miss Diane en fait, surtout durant le weekend, mais elle s'efforce d'en faire qui ne soient pas trop caloriques. Dernièrement, elle a servi ces petits poudings au chocolat et à la menthe dans de toutes petites tasses à espresso. Ils était tellement bons que l'Homme en a presque léché le fond de la tasse.

POUDING_CHOCOLAT_MENTHE

Rendement : environ 6 petites tasses

  • 1/4 tasse de cacao en poudre  non sucré (25 g)
  • 1/2 tasse de sucre blanc (100 g)
  • 1/6 tasse de fécule de maïs (22 g)
  • 1 tasse de lait écrémé, sans lactose (250 ml)
  • 1 tasse d'eau (250 ml)
  • quelques feuilles de menthe ou
  • quelques gouttes d'extrait de menthe poivrée

Déposer le lait dans une tasse ou un bol et y jeter quelques feuilles de menthe fraîche, enviton une dizaine. Laisser infuser environ 30 minutes. À ce stade, j'ignorais s'il aurait fallu que le lait soit chaud. Je l'ai donc laissé à la température ambiante. Filtrer ensuite le lait et jeter les feuilles de menthe. Comme je trouvais qu'elles n'avaient pas laissé beaucoup de goût, j'ai ajouté quelques gouttes d'extrait de menthe au moment de la cuisson.

Dans une casserole moyenne, à fond épais, déposer la poudre de chocolat, le sucre et la fécule de maïs. Mêler délicatement. Verser le lait filtré et l'eau. Cuire sur feu moyen et remuer délicatement, sans arrêt, à l'aide d'un fouet à main. Lorsque le tout est bien amalgamé, utiliser une spatule en caoutchouc afin de bien gratter le fond de la casserole.  Laisser épaissir et lorsque le mélange nappe le dos de la spatule, retirer du feu. Attendre une dizaine de minutes avant de verser le mélange dans de petites tasses. Laisser reposer sur le comptoir.

Déguster tiède. On peut conserver ces petits poudings au frigo, ils seront délicieux et frais le lendemain.

**Les textes et les photos sont la propriété de ce blogue, "Les Carnets de Miss Diane",

et ne sont pas libres de droits.**