La semaine dernière, j'ai égaré ma petite boîte d'aromate de lavande comestible. J'ai constaté cette perte alors que j'avais voulu faire un dessert avec les abricots achetés spécialement pour ça. J'ai donc couru sur la rue Laurier Ouest où j'ai eu le bonheur d'en trouver. J'en ai donc profité pour faire plusieurs photos de cette belle rue et nous les avons publiées sur notre page "Le Québec au fil des saisons". Après avoir fait mon dessert fruité, j'ai eu l'idée de faire des biscuits tout simples auxquels j'ai ajouté du sucre à la lavande et des graines de fleurs séchées. Je n'ai fait qu'une demi recette, ce qui m'a donné 28 biscuits. Donc, à y penser avant de faire la recette complète.

DSCN4157

Rendement : Environ 50 biscuits si recette complète

Préchauffer le four à 350°F (180°C).

Tamiser la farine, le bicarbonate de soude et le sel. Réserver.

Déposer les sucres dans le bol du mélangeur et remuer une trentaine de secondes à l'aide du batteur droit, appelé aussi la feuille. Ajouter le beurre et battre jusqu'à l'obtention d'un mélange léger et mousseux. Ajouter les oeufs, un à la fois, puis réduire la vitesse avant d'ajouter graduellement le mélange de farine.

Former des petites quenelles à l'aide de deux cuillères à thé et les déposer sur une plaque à biscuits enduite de papier parchemin ou d'un tapis de silicone (Silpat). Bien espacer les biscuits car ils vont s'étendre. Les tapoter légèrement avec la main et verser un peu de sucre à la lavande sur chacun. Balayer délicatement le sucre à l'aide d'un pinceau et remettre encore un peu de sucre. Décorer de quelques graines de fleurs de lavande. Enfourner et cuire environ 12 à 15 minutes, en surveillant bien. Pour moi, ils étaient cuits au bout de 12 minutes.

Durant la cuisson, une subtile odeur de lavande s'est répandue dans la cuisine. Ces biscuits sont craquants à l'extérieur tout en étant tendres à l'extérieur. Une bonne façon de se faire plaisir en sirotant son thé de 4 heures.

**Les textes et photos sont la propriété de ce blogue, "Les Carnets de Miss Diane",

et ne sont pas libres de droits.**