Dernièrement, je me suis laissé tenter par de beaux bleuets, même s'ils n'étaient pas de chez nous. J'ai beau être en faveur du "Slow food" et essayer de me concentrer sur les achats locaux, il y a parfois de petits accrocs à nos principes, surtout quand on nous offre de beaux produits à bon prix et que les nôtres, en ce cas-ci nos bleuets, ne sont pas encore arrivés à maturité. Ce dessert, je l'avais fait l'année dernière mais l'avais recouvert de pâte, genre "bisquit" mais cette pâte était un peu sèche, j'ai donc opté cette fois pour une meringue afin de l'alléger un peu.

BLEUETS_MERINGUES_3

Rendement : 8 portions

  • 6 tasses de bleuets, frais ou surgelés (1 kg)

  • 3/4 tasses de sucre (150 g)

  • 1 c. à soupe de zeste de citron finement râpé

  • 1 c. à soupe de jus de citron

  • 1/2 c. à thé de noix de muscade moulue

  • 1/2 c. à thé de cannelle moulue

  • 1 c. à soupe de fécule de maïs délayée dans un peu d'eau

  • 4 blancs d'oeufs

  • 8 c. à soupe de sucre

Préchauffer le four à 400°F (200°C) et préparer 8 ramequins.

Dans une casserole à fond épais, mélanger les bleuets, le sucre, le zeste et le jus de citron, la noix de muscade et la cannelle. Porter à ébullition, réduire le feu, ajouter la fécule délayée dans l'eau et laisser mijoter 5 minutes. Transférer le mélange dans les ramequins et réserver.

Battre les blancs d'oeufs et ajouter le sucre, 1 cuillère à la fois. Lorsque la meringue forme des pics lorsque l'on retire les batteurs, elle est prête.

Recouvrir les bleuets de cette meringue en recouvrant les bords des ramequins afin de retenir le jus des bleuets. Déposer les ramequins sur une plaque et enfourner jusqu'à ce que la meringue soit dorée, environ 10 minutes. Déguster tiède, c'est délicieux. Pour moi, c'est le genre de dessert aux fruits que je préfère. De plus, les bleuets, ainsi agrémentés de cannelle et de muscade sont vraiment sublimes.

BLEUETS_MERINGUES_2

Imprimante     IMPRIMER LA RECETTE

**Les textes et les photos sont la propriété de ce blogue, "Les Carnets de Miss Diane",

et ne sont pas libres de droits.**