La semaine dernière, rentrée un peu tard pour préparer un grand souper, j'ai pensé faire des pâtes. Quoi de plus facile puisqu'on peut les apprêter à toutes les sauces, ou même simplement avec ce qu'on a sous la main. J'avais un bocal de champignons sauvages séchés, chose que l'on doit toujours avoir dans son garde-manger, et des noix. Alors, pourquoi ne pas marier les deux pour en faire un spaghetti "forestière". Rien de plus simple.

SPAGHETTI_CHAMPI_NOIX_2

J'ai fait ces spaghettis un peu au pif, je ne mettrai donc pas de quantités, on y va selon ses envies.

  • huile d'olive

  • ail

  • champignons sauvages séchés

  • noix de Grenoble

  • sel et poivre

  • thym frais

  • vin blanc et/ou bouillon de volaille

  • parmesan râpé (environ 1/2 tasse ou 50 g)

  • spaghettis selon le nombre de convives (sans gluten)

Réhydrater les champignons selon les instructions sur le paquet. Dans mon cas, on demandait de les mettre 10 minutes dans l'eau chaude, de les égoutter et de les remettre 15 minutes dans l'eau bouillante. J'ai conservé l'eau de trempage que j'ai passé dans un filtre à café.

Faire cuire les pâtes dans une grande quantité d'eau bouillante salée, selon les instructions du fabriquant.

Dans une grande poêle (j'utilise un wok), simplement faire revenir, dans un peu d'huile d'olive, l'ail et les champignons réhydratés. Saler et poivrer et mettre le thym. Ajouter un peu de vin blanc et laisser réduire de moitié. Ajouter un peu de bouillon et un peu de l'eau de trempage des champignons et, enfin, les spaghettis. À noter que les spaghettis de riz, sans gluten, absorbent beaucoup les liquides. Faire sauter en utilisant deux ustensiles de bois, ajouter le parmesan et les noix de Grenoble, et servir dans des assiettes creuses.

Déguster immédiatement et faire suivre d'une petite salade verte.

Inutile d'imprimer la recette, c'est vraiment trop facile.

**Les textes et les photos sont la propriété de ce blogue, "Les Carnets de Miss Diane",

et ne sont pas libres de droits.**