Dimanche dernier, il ne faisait pas très chaud, à peine 6 ou 7°, mais comme nous avions planifié nous balader du côté de l'Outaouais, surtout pour aller chez un producteur d'asperges dans la région de la Petite-Nation, nous avons pris notre courage à deux mains et nous y sommes allés quand même. Chemin faisant, nous avons constaté que plusieurs résidents du village d'Oka faisaient une vente de garage. Mais avec le temps frais et venteux, nous n'avions pas vraiment envie de nous arrêter pour chiner lorsque j'ai vu soudain ces deux tasses ou bols de ce vert à la mode, qui tranchaient un peu sur le reste. J'ai donc donné l'ordre à l'homme de nous arrêter et je les ai achetés, ainsi que deux jolies coupes en cristal ciselé, celles qui ont servi pour mon yogourt glacé au Pina Colada.

Nous avons poursuivi notre balade lentement, nous arrêtant ici et là, soit pour acheter du fromage de chèvre à Papineauville ou simplement pour faire quelques photos qui serviraient à alimenter le blogue du Curieux. Nous  sommes arrivés à la Ferme La Macédoine vers le milieu de l'après-midi et, à notre grande déception, une affiche indiquait qu'il n'y avait plus d'asperges et que la prochaine récolte aurait lieu en soirée. Nous avons quand même décidé d'aller parler avec le gentil monsieur qui était aussi très déçu pour nous vu que nous venions de si loin. Il nous a offert quelques asperges blanches et nous a suggéré de revenir un peu plus tard, ce que nous avons fait. Cela nous a permis de découvrir, un peu plus loin, une affiche indiquant "Oeufs de cailles à vendre". Hop, deux douzaines de ces petits bijoux dans mon panier. De retour à l'aspergeraie, Monsieur Poncelet nous attendait avec un sac de trois livres d'asperges, nettoyées et lavées, prêtes à cuire.

Pour les asperges blanches, il m'a conseillé de couper les têtes à environ 4 pouces (10 cm), de les cuire comme les vertes et de conserver le reste pour une soupe. Nous avons mangé les têtes simplement avec des filets de truites et un beurre aux câpres et j'ai fait cette soupe le lendemain.

SOUPE_ASPERGES_BLANCHES

 

Rendement : 2 portions

  • 1 c. à table de beurre

  • 110 g de queues d'asperges blanches, environ 12

  • 1 oignon vert émincé

  • 2 tasses de bouillon de poulet (ou de légumes) (500 ml)

  • 1 pincée de safran

  • 1/2 tasse de crème de soya (125 ml)

Faire fondre le beurre dans une petite casserole et faire chauffer doucement l'oignon et les asperges coupées en tronçons de 1/2 pouce (1 cm). Ajouter le bouillon et le safran et porter à ébullition. Baisser le feu et cuire à couvert une vingtaine de minutes, jusqu'à ce que les asperges soient bien tendres.

À l'aide d'une cuillère trouée, mettre les légumes dans la jarre du mélangeur. Actionner tout en ajoutant le bouillon doucement et laisser fonctionner assez longtemps pour obtenir un potage bien lisse. Remettre dans la casserole et ajouter la crème. Refroidir avant de conserver au frigo. Servir très frais avec un peu de ciboulette ciselée ou du persil haché.

Petite anecdote : Miss Diane est parfois distraite et, alors qu'elle s'activait à cuisiner un risotto "primavera", elle a mis les deux bols de soupe à réchauffer au micro-ondes. Elle s'est soudain rappelée que ce potage devait être mangé froid, alors qu'ils en avaient déjà mangé la moitié. Je peux donc affirmer que cette soupe est aussi bonne chaude que froide.

Imprimante     IMPRIMER LA RECETTE

RECHERCHE PAR TAGS : Pour avoir accès à tous les «tags», il suffit de sélectionner «Toutes les archives», le tout dernier item en bas, à droite, pour voir apparaître, en plus des archives, tous les «tags» de mon blogue, ainsi que les catégories. Comme j’ai de moins en moins de temps pour mettre à jour l’index de mes recettes, la meilleure façon est, pour le moment, d’accéder à tous les «tags» de cette façon. Bonne recherche!

**Les textes et les photos sont la propriété de ce blogue, "Les Carnets de Miss Diane",

et ne sont pas libres de droits.**