Du panier de prunes jaunes apporté pour encourager les marcheuses dimanche dernier, il m'en est resté environ une livre. Comme elles avaient eu un peu chaud, je parle ici des prunes mais les marcheuses ont elles aussi eu bien chaud, je devais les cuisiner le plus tôt possible. Pendant que l'homme préparait le souper, je lui ai demandé la permission d'utiliser la cuisine et j'ai fait une simple compote de prunes à la vanille et au romarin.

Prunes_jaunes_romarin_1

Ces prunes jaunes, que l'on appelle reines-claudes en France, ont un goût sucré et parfumé mais j'ai quand même voulu le relever un peu en leur ajoutant du romarin. Pour environ 5 verrines :

  • 500 g ou 1 livre de prunes jaunes

  • 2 c. à soupe de sucre vanillé maison (ou au goût)

  • 1 c. à thé de romarin frais, ciselé et broyé

  • 1/2 c. à soupe de gélatine en poudre (facultatif)

Laver les prunes, les couper en deux et les dénoyauter. Les déposer dans une casserole à fond épais avec le sucre et le romarin. Laisser cuire doucement jusqu'à ce que le sucre soit fondu et le sirop légèrement épais. Dissoudre la gélatine dans une ou deux cuillères d'eau froide et la chauffer doucement au four à micro-ondes. L'ajouter à la compote et bien remuer. Répartir la compote dans des verrines et mettre à refroidir au frigo.

J'ai servi cette compote bien fraîche recouverte de yogourt nature égoutté auquel j'ai ajouté un peu de sucre à la vanille. Pour ceux qui préfèrent, un peu de crème fouettée pourrait aussi très bien faire l'affaire. Pour décorer, j'ai utilisé les dernières "gadelles" de l'arbuste d'Annie, ma fille. Voilà un joli dessert, rafraîchissant et délicieux.

Bon à savoir : Selon l'"Encyclopédie visuelle des Aliments", il n'est pas nécessaire de peler les prunes mais, si on désire le faire, les plonger environ 30 secondes dans de l'eau bouillante, puis les refroidir immédiatement à l'eau froide afin d'arrêter l'effet de la chaleur sans toutefois les laisser tremper. Éviter de surcuire les prunes car elles se transforment rapidement en bouillie. Personnellement, je préfère ne pas les peler, que ce soit pour en faire de la confiture, de la compote ou une tarte, ça ne fait qu'augmenter la quantité de fibres et c'est meilleur au goût et pour la santé.

**Les textes et les photos sont la propriété de ce blogue et ne sont pas libres de droits.**

"Les Carnets de Miss Diane"