C'était, il y a quelques jours à peine, la Fête nationale du Québec et nous en avons profité pour nous balader au coeur de la Belle Province qu'est la nôtre. Influencés à la fois par l'Association des plus beaux villages du Québec et par le très beau livre d'Yves Laframboise, "Circuits pittoresques du Québec", nous nous sommes dirigés, par un dimanche matin au temps plutôt incertain, vers la région de Lotbinière. Une halte repas à Bécancour nous a permis de déguster un fromage que nous nous étions procuré un peu avant à la fromagerie L'Ancêtre et qui a très bien accompagné le pique-nique que j'avais préparé. Nous avons ensuite été ravis par la région qui s'étend de Saint-Pierre-les-Becquets jusqu'à Saint-Antoine-de-Tilly où nous avions réservé pour une soirée Romance au Manoir du même nom. Heureusement pour nous, ce n'est qu'un peu avant l'heure du repas qu'il a commencé à pleuvoir et le soleil est revenu alors que nous nous apprêtions à déguster le dessert.

Lundi matin, départ pour la ville de Québec où nous avions réservé notre entrée au Musée National des Beaux-Arts pour la superbe exposition prêtée par Le Louvre à l'occasion du 400e anniversaire de la fondation de la ville. Vraiment magnifique, à voir absolument pour tous ceux qui ont la possibilité de s'y rendre.

Départ de Québec vers midi pour revenir sur la rive sud du St-Laurent où nous avons pu visiter, une première pour nous, le Vieux Lévis. Encore là, nous ne nous attendions pas à trouver un si joli coin de chez nous. C'est ensuite à St-Michel-de-Bellechasse, à la marina plus précisément, que nous avons fait notre deuxième pique-nique. La vue sur le fleuve et sur la rive sud de l'île d'Orléans avaient de quoi nous faire rêver encore une fois. Nous nous sommes ensuite rendus jusqu'à Berthier-sur-Mer avant de bifurquer vers le sud pour aller admirer deux ponts couverts, celui de Saint-André à St-Sylvestre et le Pont Rouge à Ste-Agathe-de-Lotbinière. Après avoir subi une averse du tonnerre, nous nous sommes dirigés vers Drummondville pour souper et coucher.

Le lendemain matin, direction le Canton de Melbourne pour admirer quelques beaux villages ainsi que le moulin à laine et un autre pont couvert, à Ulverton et c'est ensuite à Saint-Pie que nous avons pique-niqué pour la troisième fois avant de nous procurer de magnifiques fraises auprès d'un producteur local. Pour voir quelques photos de notre belle balade, voir le nouvel album dans la colonne de droite et pour les plus curieux, l'album des ponts couverts est maintenant enrichi de trois nouveaux spécimens.

Et maintenant, parlons cuisine avec ce délicieux et rafraîchissant sundae au citron vert dégusté quelques jours avant notre départ.

Sundae_citron_lime_2

Bien qu'il arbore les couleurs du soleil, il n'est pas nécessaire que celui-ci soit présent, il se déguste à toute heure du jour, peu importe la température. C'est encore une fois une idée de mon ami Ricardo.

Pour la garniture au citron :

  • 1 tasse (200 g) de sucre

  • 1 c. à thé de fécule de maïs

  • 2 oeufs

  • 1/2 tasse (125 ml) de jus de citron vert

  • zeste de citron vert

  • 2 c. à soupe de beurre non salé, fondu

Dans une casserole à fond épais ou au bain-marie (je préfère le bain-marie), mélanger le sucre et la fécule. Ajouter les oeufs, le jus des citrons et le beurre en fouettant jusqu'à ce que le mélange soit lisse et homogène. Porter à ébullition doucement, en remuant à l'aide d'un fouet. Verser dans un pot et laisser tiédir. Couvrir et réfrigérer jusqu'à ce que le mélange soit tempéré ou refroidi.

Dans une coupe à sundae, déposer 1 à 2 boules de crème glacée à la vanille et napper de garniture au citron. Parsemer de croustillant dont la recette se trouve ici. Et s'il en reste, cette garniture fera des merveilles tartinée sur du pain grillé au petit-déjeuner du lendemain.

**Les textes et les photos sont la propriété de ce blogue, "Les Carnets de Miss Diane",

et ne sont pas libres de droits.**