Ce filet de porc à l'asiatique est le mets préféré de ma soeur Liette. Lorsque nous communiquons, mes soeurs et moi, chaque samedi matin via courriel, et qu'elle nous dit : "Devinez ce que je fais ce soir pour souper..?", nous savons tout de suite de quoi il s'agit. J'en avais déjà mangé chez elle mais je n'en avais encore jamais fait. C'est finalement Tarzile qui m'a convaincue d'en faire la semaine dernière. L'homme et moi en avons tellement raffolé que j'ai décidé d'en faire part à tous mes amis.

Porc_oriental

La recette est de Josée DiStasio mais, comme cela m'arrive souvent, je l'ai un peu simplifiée. Josée suggère de faire cuire les légumes d'accompagnement en même temps, dans le même plat, pour en faire un plat unique. J'ai préféré servir des bok choy braisés, toujours selon une de ses recettes.

Pour le porc, on prépare d'abord une marinade comme suit :

  • 3 c. à soupe de sauce tamari (réduite en sel dans mon cas) ou sauce soya

  • 2 c. à soupe d'huile de canola (colza) ou d'arachide

  • 2 c. à soupe de jus de limette

  • 2 c. à soupe de miel ou de sirop d'érable (sirop d'érable chez moi, évidemment)

  • 1 gousse d'ail émincée

  • 1/4 c à thé de flocons de piment ou de Sambal Oelek

  • 1 tasse (250 ml) de bouillon de poulet pour la sauce

Avoir sous la main un gros filet de porc de 600 g ou 2 filets de 300 g.

Dans un sac plastique hermétique, verser tous les ingrédients de la marinade et bien mélanger. Ajouter le ou les filets de porc, bien les enrober de marinade et refermer le sac. Laisser mariner au réfrigérateur 30 minutes ou plus.

Préchauffer le four à 400°F ou 200°C. Retirer les filets de la marinade et la réserver. Dans une grande cocotte allant au four, saisir la viande de toutes parts à chaleur vive environ 4 minutes. Mettre la casserole au four et cuire à découvert de 15 à 20 minutes ou jusqu'à ce que la température interne de la viande atteigne 160°F ou 70°C sur un thermomètre à lecture rapide. Josée préconise une cuisson de 145 à 150°F (63 à 65°C) mais moi je le préfère un peu plus cuit. Laisser reposer au comptoir 10 minutes recouvert d'un papier aluminium.

Pendant ce temps, verser la marinade et le bouillon de poulet dans une petite casserole et porter à ébullition. Laisser mijoter 5 minutes. Pour ma part, j'ai ajouté à cette sauce le jus de cuisson de la viande.

Comme je le mentionnais plus haut, j'ai servi cette viande avec des bok choy braisés, dont voici la façon de faire :

  • 500 g de bok choy ou pak-choi, lavés dans une grande quantité d'eau

  • 2 c. à soupe de beurre ou d'huile, ou d'un mélange des deux

  • oignons verts, au goût

  • sel marin

  • 1/2 tasse de bouillon ou d'eau

Si les choux sont un peu gros, les couper en deux ou en quartiers sur la longueur.

Dans une grande poêle, chauffer le beurre ou l'huile, ajouter le bok choy et les oignons verts et saler. Cuire à feu vif jusqu'à ce que les bok choy prennent couleur. Mouiller avec le bouillon ou l'eau, couvrir et cuire les légumes al dente.

Bok_choy

Le bok choy ou Pak-choi, est un crucifère de la famille des choux chinois. Il fut introduit aux États-Unis par les Chinois qui participèrent à la ruée vers l'or à la fin du XIXe siècle. Il est une excellente source de potassium et de vitamine A, il est une bonne source de vitamine C et d'acide folique, il contient de la vitamine B6, du calcium et du fer. Comme tous les légumes crucifères, il contient aussi des quantités importantes de plusieurs composés anticancéreux qui freinent le développement du cancer. Qu'on se le dise!

**Les textes et les photos sont la propriété de ce blogue, "Les Carnets de Miss Diane",

et ne sont pas libres de droits.**