Feuille_d__rable

Même si le printemps n'a pas l'air de vouloir se montrer le bout du nez chez nous, le temps des sucres devrait débuter très bientôt, si ce n'est déjà fait. Que l'on s'attende donc à voir proliférer des recettes à l'érable, toutes plus alléchantes les unes que les autres, sur nos blogues québécois.

Il y a quelques jours, l'invité de Ricardo était Éric Lechasseur, chef d'origine québécoise qui fait carrière à Los Angeles. Il a à travailler auprès d'artistes bien connus tels Madonna, Toby Maguire et bien d'autres. Sa spécialité est la cuisine végétalienne macrobiotique et il semble exceller dans ce domaine. Une visite sur son site en convaincra plusieurs de ses nombreux talents.

Creme_brulee_tofu

Quand j'ai vu qu'il présentait avec Ricardo ces crèmes brûlées sans lactose, je me suis dit qu'il me fallait les faire immédiatement. J'ai donc envoyé l'homme acheter les noix de cajou car c'était tout ce qu'il me manquait. Voici donc comment procéder pour ces petites merveilles. La recette est pour 4 personnes mais mes contenants devaient être plus petits car j'en ai fait 7 :

  • 1 1/2 tasse (375 ml) d'eau chaude
  • 1/2 tasse (90 g) de noix de cajou au naturel (sans sel)
  • 1 c. à table de flocons d'agar-agar ou 1 c. à thé de d'agar-agar en poudre
  • 1 légère pincée de sel de mer
  • 1/4 de c. à thé  d'extrait de vanille
  • 1/4 de tasse (30 g) de sucre d'érable
  • 180 g de tofu soyeux
  • sucre d'érable pour la garniture caramélisée

Dans un mélangeur, déposer les noix de cajou, l'agar-agar et le sel. Réduire en fine poudre. Verser 1/2 tasse (125 ml) de l'eau bouillante dans la jarre du mélangeur et actionner pendant environ une minute. Ajouter graduellement le reste de l'eau bouillante et mélanger à puissance élevée pendant deux minutes. Ajouter la vanille, le sucre d'érable et le tofu et mélanger pendant une minute.

Verser le mélange dans une casserole à fond épais. Cuire à feu doux en remuant constamment, pendant 10 à 15 minutes, jusqu'à ce que le mélange épaississe. Ne pas faire bouillir.

Répartir le mélange dans des ramequins. Laisser refroidir à la température ambiante et mettre ensuite au réfrigérateur jusqu'à ce que ce soit froid.

Pour servir, saupoudrer la crème de sucre d'érable et caraméliser avec un chalumeau. Attention, le sucre d'érable brûle plus rapidement que le sucre.

Je donne entièrement raison à Madonna lorsqu'elle dit que les desserts d'Éric sont presque un péché. En tout cas, cette crème est vraiment délicieuse et, en plus, elle est toute légère. Elle ne doit contenir qu'une très petite fraction, en calories, de la crème brûlée traditionnelle.

Bon à savoir : En plus des glucides, des vitamines et des minéraux, le sirop d'érable et ses dérivés renferment des composés phénoliques naturellement présents dans la sève. Des chercheurs québécois ont d'ailleurs démontré que les produits de l'érable possédaient à la fois un pouvoir antioxydant et anti-cancérigène.

Mon conseil : D'après la Fédération des producteurs acéricoles du Québec, les stock des années passées sont à sec au moment présent et il faudra attendre la production de cette année pour combler ce vide. Il est donc conseillé de faire provision de sirop au tout début de la saison si on veut en profiter toute l'année.