Après les crêpes et les agapes du week-end, après les folies du Super Bowl que nous avons regardé en compagnie de mes deux soeurs et leur mari, il faut redevenir sérieux et manger plus sagement. Ma soeur m'avait déjà parlé de cette recette de Josée di Stasio et elle me l'avait même envoyée par courriel. Comme je n'avais pas vu la photo du plat en question, je n'avais pas vraiment été tentée de les faire. Mais voilà, j'ai maintenant le livre de Josée et j'ai pu constater de visu la beauté de la chose.

Crevettes_gingembre

Josée conseille de servir ces crevettes sur des poireaux grillés au four mais, comme je n'en avais pas sous la main, c'est avec des choux de Bruxelles et un riz basmati que nous les avons dégustées. Voici comment procéder pour 4 portions. À noter que, même si nous n'étions que deux, j'ai fait la recette complète de l'émulsion de gingembre et nous avons pu en napper aussi notre riz et les choux de Bruxelles.

  • 1/4 de tasse (60 ml) de bouillon de poulet

  • 1 c. à soupe de tamari ou de sauce soya

  • 1 c. à soupe de vinaigre de riz

  • 2 c. à soupe de gingembre frais haché

  • 1/4 de tasse (60 ml) d'huile d'olive

  • 1 1/2 lb (650 g) de grosses crevettes décortiquées

  • 2 c. à soupe d'huile d'olive

  • 1 c. à thé de piment d'Espelette

Dans une petite casserole, porter à ébullition le bouillon de poulet, le tamari, le vinaigre et le gingembre. Verser ce mélange dans la jarre du mélangeur et actionner. Verser l'huile en filet (1/4 de tasse) jusqu'à l'obtention d'une sauce émulsionnée. Réserver.

Chauffer les 2 c. à soupe d'huile d'olive restante dans une grande poêle, à feu élevé. Sauter les crevettes de 3 à 5 minutes, jusqu'à ce qu'elles changent de couleur. En fin de cuisson, saler, poivrer et ajouter le piment d'Espelette.

Au service, déposer les crevettes dans des assiettes chaudes et napper de l'émulsion de gingembre.

Astuce : J'ai appris dernièrement que pour apprécier les choux de Bruxelles et faire en sorte qu'ils perdent leur goût de souffre, il suffit de les couper en deux, après les avoir débarrassé de leurs feuilles extérieures, avant de les plonger dans une eau bouillante salée. Il ne faut pas trop les cuire. Les égoutter et les passer sous l'eau glacée aussitôt cuits. On peut ensuite les réchauffer à la poêle ,dans très peu d'huile d'olive et, pour une petite touche à la Milanaise, les saupoudrer d'un peu de Parmesan râpé. Ils sont tellement délicieux de cette façon qu'on ne voudra plus les manger autrement.

**Les textes et les photos sont la propriété de ce blogue, "Les Carnets de Miss Diane",

et ne sont pas libres de droits.**