Il y a déjà un moment que je voulais en faire. En fait, j'ai découvert cette confiture de lait lors d'un voyage en Normandie, il y a quelques années. Bien entendu, nous nous étions abstenus d'en acheter à cause de notre intolérance au lactose. Depuis, je me suis un peu renseignée sur Internet et j'ai découvert que cette confiture de lait est originaire des pays d'Amérique du Sud, du Brésil entre autres. De plus, au Mexique, ce serait avec du lait de chèvre qu'on le fabrique.

collage4

J'en suis maintenant à ma deuxième expérience. La première fois, j'ai utilisé du lait de chèvre entier (3,25% MG) et je l'ai laissé un peu trop cuire. Il était absolument délicieux, quoique un peu trop sucré à mon goût, et il a vite tourné en sucre. Hier, j'ai utilisé du lait sans lactose, partiellement écrémé (2% MG). Le résultat est différent, moins sucré au goût et un peu plus liquide, mais quand même à se rouler par terre. Je le mangerais bien à la petite cuillère si... bon, passons!

La recette..? Tellement simple que ça n'en est pas une, sauf que la cuisson est très loooooooongue et qu'il faut la surveiller de très, très près. Allons-y donc de cette façon :

  • 1 l de lait de chèvre ou de vache (entier de préférence, quoique... c'est au goût)

  • 1 1/2 tasse (300 g) de sucre granulé

  • 1/2 c. à thé de bicarbonate de soude (j'ignore la raison)

  • 1 c. à thé d'essence de vanille ou les graines d'une gousse

Commencer par mêler le sucre et le bicarbonate de soude dans une grande casserole à fond épais. Ajouter le lait et la vanille. Bien mêler et mettre à cuire à feu moyen-doux en surveillant bien. La première fois, j'ai laissé cuire 2 1/2 heures... c'est loooooong! Cette fois, 2 heures ont suffit. On sait que c'est prêt quand la confiture nappe bien la cuillère et que notre doigt laisse une trace bien nette quand on le glisse sur l'endos de celle-ci.

C'est sur nos crêpes de la Chandeleur que nous avons dégusté cette gourmandise. J'avais repéré, sur le blogue de Chantal, Assiette gourmande, ces crêpes aux bananes et à la lime et je mourais d'envie d'essayer. Pour nous, c'est évidemment sur des crêpes à base de farine de sarrasin que nous avons dégusté ce délicieux mélange et, bien entendu, il ne faut pas attendre à la Chandeleur pour le faire, les crêpes c'est bon tout le temps!

Crepe_sarrasin_bananes

**Les textes et les photos sont la propriété de ce blogue, "Les Carnets de Miss Diane",

et ne sont pas libres de droits.**