Comme tout le monde le sait, nous vivons dans un pays froid et, chez nous, y a rien de plus réconfortant qu'une bonne soupe chaude. Et ça tombe bien, nous adorons la soupe tous les deux. Dimanche dernier, nous avons fait une petite virée dans le quartier de la Petite Italie à Montréal et, au marché Jean-Talon, je me suis sentie interpellée par un étalage de soupes diverses, présentées dans de gros pots Mason. Alors que certaines avaient des noms à faire rêver, elles étaient toutes aussi colorées qu'un jardin ensoleillé. Comme ce n'est vraiment pas dans mes habitudes d'acheter des potages du commerce, j'ai résisté et je me suis dit qu'en rentrant je ferais un petit inventaire de mon frigo afin de trouver les ingrédients qui serviraient à en concocter une bien goûteuse.

Soupe_jambon_lentilles

C'est donc avec un bout de jambon, quelques carottes, 2 ou 3 branches de céleri, la moitié d'un rutabaga, de l'ail, le tout coupé en dés et revenus dans un peu d'huile, que j'ai démarré cette soupe. J'ai assaisonné avec du sel de Maldon, du poivre en grains, du curcuma. Pour le goût, j'ai aussi mis deux morceaux de croûte de parmesan. J'ai ensuite ajouté des lentilles vertes, 6 tasses de bon bouillon de dinde fait avec la carcasse de la bête servie à Noël, et j'ai porté le tout à ébullition. J'ai ensuite laissé frémir environ 1/2 heure avant d'ajouter un peu de jus de tomate.

Cette soupe, accompagnée de quelques tranches de bon pain croûté, sans gluten pour l'homme, nous a bien rassasiés. Tout cela pour dire que faire une soupe n'a vraiment rien de sorcier. Quand on fait le tour de ses placards, on trouve toujours quelques éléments qui peuvent se transformer en un bon potage comme par magie.

**Les textes et les photos sont la propriété de ce blogue et ne sont pas libres de droits.**

 "Les Carnets de Miss Diane"