Mes biscuits préférés sont, sans contredit, et je tiens à le préciser pour ceux et celles qui auraient l'intention de m'en offrir en cadeau, les sablés. J'adore les Walkers écossais, les vrais, dans la boîte à carreaux rouges, mais, comme l'homme ne peut en manger et que ce qu'on offre sans gluten dans le commerce n'a, à mon avis, rien d'un vrai bon sablé, j'ai décidé de m'y mettre et de faire des essais.

Tous ceux qui doivent cuisiner sans gluten savent que le sablé est une vraie hantise. Lors de mon premier essai, j'ai simplement remplacé la farine de blé par un mélange maison de farines de riz et de pomme de terre (3/4 riz pour 1/4 pomme de terre). Ce fut un vrai désastre. Ah ils étaient vraiment délicieux, mais ils s'émiettaient dans nos mains un peu comme un pâté de sable lorsqu'il est sec. On s'en souvient tous, on le prend dans nos mains croyant qu'il gardera sa forme, mais on se retrouve avec du sable qui fuit entre les doigts. C'était exactement cela, enfin presque..!

Sables_romarin_canneberges

Je ne me suis pas avouée vaincue "pour si peu"..!!!! et j'ai fait une deuxième tentative. Après avoir consulté divers blogues, j'ai pu constater que plusieurs remplacent la farine par un mélange maison et plusieurs optent pour la farine de châtaigne. J'adore cette farine mais, comme je voulais absolument que mes sablés contiennent aussi du romarin et des canneberges, donc qu'ils aient un goût de Noël, je voyais mal utiliser la châtaigne. Par ailleurs, j'ai vu que plusieurs ajoutent un ou plusieurs oeufs, ce qui n'est pas très orthodoxe puisque ce qui fait l'originalité d'un bon sablé c'est qu'il ne doit contenir que de la farine, du beurre et du sucre. Mais je me suis dit qu'un oeuf ne devrait pas changer le goût et qu'il devrait aider le tout à tenir ensemble. Voici donc MA recette de sablés de Noël, au romarin et aux canneberges, sans gluten.

  • 1/2 tasse ou 110 g de beurre non salé, à la température ambiante

  • 1/6 de tasse (la moitié d'1/3) ou 35 g de sucre granulé

  • 1 c. à thé d'écorce de citron râpé

  • 1 c. à thé de jus de citron

  • 1 pincée de sel

  • 1/2 c. à soupe de romarin frais, haché fin

  • 1 oeuf légèrement battu

  • 1 tasse de farine sans gluten (mélange maison) (140 g)

  • 1 petite poignée de canneberges séchées, hachées grossièrement

  • sucre granulé (mélange sucre et canneberges pour moi)

Battre le beurre en crème avec le sucre, l'écorce et le jus de citron, le sel et le romarin. Ajouter l'oeuf et battre jusqu'à ce que le mélange soit léger et mousseux.

Ajouter les farines tamisées et les canneberges avec une cuillère en bois. Remuer jusqu'à homogénéité. Avec les mains légèrement enduite d'une farine sans gluten, former une boule de pâte et façonner en un rouleau. Plus celui-ci sera long et mince, plus on aura de biscuits mais ils seront plus petits. Enrouler dans un papier film (Saran wrap) et réfrigérer au moins 30 minutes.

Préchauffer le four à 350°F ou 180°C. Sortir la pâte du frigo, la déballer et la rouler dans du sucre granulé. J'ai encore utilisé le mélange sucre et canneberges que Bergeou m'avait offert l'année dernière. Trancher la bûche en médaillons de 5 mm ou 1/4 de pouce et mettre ceux-ci sur une plaque à pâtisserie recouverte d'un papier parchemin. Enfourner et cuire jusqu'à ce que les bords soient légèrement dorés, soit environ 15 minutes.

Donne une vingtaine de biscuits mais on peut facilement doubler la recette.

Ces biscuits sont vraiment exquis et, comme je peux me permettre autant les originaux que ceux-ci sans gluten, j'avoue n'y voir aucune différence. Ils n'ont vraiment pas le goût habituel des produits sans gluten du commerce. J'ai dû me hâter de les prendre en photo car ils ont tendance à disparaître très, très rapidement.

**Les textes et les photos sont la propriété de ce blogue, "Les Carnets de Miss Diane",

et ne sont pas libres de droits.**