Le cari est d'abord une préparation d'épices très répandue dans la cuisine indienne. On le trouve sous forme de poudre ou de pâte et, selon sa composition, il peut être très doux ou très fort, mais il est généralement très parfumé.

Le mot "cari" découle du mot tamoul "kari" signifiant "ragoût" ou "plat mijoté". En réalité, le terme a probablement été importé par les Britanniques, au moment de la colonisation, et ceux-ci l'ont transformé en "curry". Mais au Québec, c'est bien le mot "cari" que nous utilisons, autant pour le mélange d'épices que pour le plat mijoté.

Quand j'ai vu cette recette sur le blogue de Carotte, celle qui a La bouche pleine.., je n'ai pas pu résister, autant à cause de la présentation que pour la recette elle-même. Vous pourrez la retrouver sur son blogue mais je me permets quand même de la décrire ici.

Cari_de_poulet

Rendement : 4 portions

  • 4 poitrines de poulet, sans la peau ni les os

  • 2 gousses d'ail (écrasées au presse-ail)

  • 2 c. à soupe de gingembre frais (aussi écrasé au presse-ail)

  • 1 branche de citronnelle (je n'en ai pas trouvée...)

  • 1 oignon vert émincé

  • 1 c. à soupe de sauce tamari, sans gluten (ou sauce soya)

  • 1 c. à thé de curcuma

  • 1/2 c. à thé de pâte de cari rouge (+ ou -, selon ses goûts)

  • 4 c. à soupe de beurre d'arachides (le vrai, sans additif et avec de gros morceaux d'arachides)

  • 200 ml de lait de coco

  • 100 ml de bouillon de poulet

  • quelques feuilles de coriandre fraîche, ciselée

  • le jus d'une lime

  • sel et poivre

Détailler le poulet en cubes et le faire dorer dans une grande sauteuse contenant très peu d'huile neutre, environ 4 ou 5 minutes, ou jusqu'à ce qu'il ait perdu sa couleur rose de tous les côtés. Saler, poivrer et réserver au chaud.

Dans la sauteuse, faire revenir l'ail, le gingembre, la citronnelle (si l'on en a...) et l'oignon dans un peu d'huile. Ajouter le curcuma et la sauce tamari ou soya et cuire 2 minutes. Ajouter le poulet et mouiller avec le lait de coco et le bouillon. Lorsque le liquide est très chaud, ajouter le beurre d'arachide et bien mélanger jusqu'à ce qu'il soit dissout.

Porter à ébullition et laisser mijoter, à couvert, une quinzaine de minutes. Lorsque le poulet est tendre, ajouter les feuilles de coriandre ciselées et le jus du citron vert. Servir avec un riz basmati et un thé bien chaud.

Merci Mademoiselle Carotte pour cette belle recette. J'ai bien l'intention d'en refaire dès que je pourrai mettre la main sur quelques branches de citronnelle. Hélène Laurendeau a mentionné l'autre jour, à l'émission de Ricardo, que l'on pouvait en trouver qui soit émincée et congelée en contenant de plastique. Elle a mentionné que c'était bien pratique puisqu'on peut très bien n'en utiliser qu'une petite portion à la fois et qu'elle se conserve presque indéfiniment au congélo. Si quelqu'un peut me dire où je pourrais trouver cette merveille, je suis preneuse.

**Les textes et les photos sont la propriété de ce blogue, "Les Carnets de Miss Diane",

et ne sont pas libres de droits.**