Qu'arrive-t-il lorsqu'on n'a pas le temps de passer à la poissonnerie pour acheter ce dont on a envie pour souper? C'est bien simple, on demande à l'homme de le faire en rentrant du travail. Mais là où ça se complique, c'est quand il prend des initiatives personnelles et qu'il en rapporte trop, beaucoup trop pour nous deux. Et comme tout le monde le sait, le poisson frais, ça n'attend pas, il faut le cuisiner et le manger le plus rapidement possible. Sinon, c'est à la poubelle qu'il ira et chez nous, la poubelle est au régime. On lui en donne le moins possible. Donc, que faire avec une demi-livre de petits éperlans et deux énormes filets de tilapia?

Pour les éperlans, ce n'était pas un problème puisqu'il n'y a que l'homme qui aime ça. Ils sont donc passés à la poêle dans un peu d'huile et de beurre et mis dans un petit Corning Ware pour son lunch du lendemain midi. Quant aux filets de tilapia, ils sont passés au four, simplement badigeonnés d'huile d'olive assaisonnée de thym frais, de sel et de poivre. Mais voilà, ils étaient beaucoup trop gros pour nous deux. Il y en a donc la moitié qui a servi d'entrée le lendemain soir.

Pamplemousse_poisson

J'ai tout d'abord coupé un pamplemousse rose en deux, j'ai prélevé les suprêmes délicatement, à l'aide d'un couteau à pamplemousse, et j'ai ensuite complètement vidé les deux moitiés du fruit. Dans un bol, j'ai mêlé les suprêmes avec les filets de poisson froid que j'avais effilochés au préalable. J'ai ajouté une bonne mayonnaise et j'ai servi le tout dans les moitiés évidées, entouré d'un mesclun de salade.

Pour la mayonnaise, j'ai mêlé 1 c. à soupe de mayonnaise du commerce, 1 c. à soupe de moutarde de Dijon et 1 c. à soupe de jus de citron frais. J'ai bien mêlé avec un petit fouet et j'ai ajouté environ 3 c. à soupe d'huile d'olive en un fin filet et en fouettant sans arrêt.

Ce fut une délicieuse petite entrée, un peu improvisée et, en y pensant bien, je me dis que ce serait une excellent idée que d'en faire à l'occasion d'un brunch.

**Les textes et les photos sont la propriété de ce blogue, "Les Carnets de Miss Diane",

et ne sont pas libres de droits.**