La courge de la semaine dernière était un courgeron, communément appelée "courge poivrée". Pourquoi "poivrée"? Parce qu'elle aurait, dit-on, un goût de noisette et de poivre. Elle a une peau lisse et dure, d'un vert assez foncé, avec des teintes orangées si elle a été cueillie à maturité. Ses nervures compliquent un peu l'épluchage. Elle est assez difficile à couper et à peler, mais il ne faut pas se laisser arrêter car elle est délicieuse. Je l'ai associée à mon pesto maison, que je fais et congèle dans des bacs à glaçons dès qu'arrive la fin de l'été, et j'en ai fait une sauce pour les pâtes du vendredi.

Je me suis inspirée d'une recette de Ricardo présentée à la télé durant l'été, probablement une reprise de l'automne dernier, mais je ne m'étais pas arrêtée pour noter les ingrédients; j'y suis donc allée avec mon flair.

P_TES_CITROUILLE_PESTO

Rendement : 2 portions

  • penne (sans gluten chez nous)

  • 1 tasse de purée de courge ou de citrouille, maison de préférence

  • 2 cubes de pistou ou pesto (ail, basilic et huile d'olive)

  • sel et poivre

  • fromage cheddar fort râpé

Faire cuire les pâtes comme indiqué sur le paquet en prenant soin de ne pas trop les cuire. Elles seront à leur meilleur "al dente".

Déposer dans une petite casserole ou une tasse à mesurer la purée de courge et les cubes de pesto et bien mêler. Faire chauffer sur feu moyen ou, comme ici, au four à micro-ondes. Ajouter le sel et poivrer au goût. Ajouter le fromage râpé et bien mêler.

Déposer sur les pâtes égouttées et rincées et servir immédiatement.

Les textes et les photos sont la propriété de ce blogue et ne sont pas libres de droits.

**Les Carnets de Miss Diane**