Durant deux jours, la semaine dernière, le Québec fut plongé en pleine canicule! 32° le jour, avec un facteur humidex de 39°, difficile à supporter! Miss Diane a pensé qu'il valait mieux servir un souper froid et elle a décidé de refaire un "chlodnik", potage froid de betteraves, d'origine polonaise. Cette soupe est bien de saison puisque les légumes racines, telles les betteraves, sont à l'honneur dans nos marchés.

Au Québec, on ne vend que des betteraves fraîches. Lors de mes premières visites en France, j'ai découvert, dans les marchés publics, les betteraves déjà cuites et emballées sous vide et je n'ai pas vraiment compris la raison pour laquelle on les offre sous cette forme. Personnellement, j'aime beaucoup les faire cuire moi-même et ensuite les peler avec mes doigts. Il y a quelque chose de très sensuel dans ce geste, passer ses doigts sur la pelure qui glisse sous la pression et laisse apparaître un légume d'une telle douceur, c'est vraiment incomparable.

Chlodnik_2

J'ai déniché ce potage dans un livre anglais intitulé "Good cooking on a budget" dans lequel on trouve des recettes classiques et faciles à exécuter, ainsi que d'excellents conseils de base. Voici comment procéder pour 4 à 6 portions :

  • 1 livre ou 450 g de betteraves cuites, pelées et coupées en dés

  • 1 petit oignon, émincé grossièrement

  • 3 tasses 3/4 ou 800 ml de bouillon de poulet

  • 1/2 c. à soupe d'aneth séchée (de la fraîche devrait être encore mieux)

  • Sel et poivre frais moulu

  • 3 c. à soupe de jus de citron (la recette demande du vinaigre à l'estragon)

  • 1 tasse 1/4 ou environ 200 ml de yogourt nature

Mettre les légumes dans une casserole et ajouter le bouillon de poulet et l'aneth. Porter à ébullition, couvrir et baisser le feu. Laisser mijoter environ 45 minutes. Laisser refroidir quelque peu et verser ensuite dans la jarre du mélangeur. Actionner pour obtenir une purée bien lisse. Assaisonner de sel et de poivre et ajouter le jus de citron. Laisser tiédir et placer au frigo jusqu'à complet refroidissement. Au moment de servir, ajouter le yogourt et parsemer d'aneth.

Contrairement à ce que l'on pourrait imaginer, ce potage ne goûte pas "que" la betterave. L'acidité du citron et du yogourt lui confère un goût assez particulier que même les irréductibles de la betterave apprécieront. Évidemment, il sera difficile de leur faire croire à autre chose devant un potage d'une telle couleur...

**Les textes et les photos sont la propriété de ce blogue, "Les Carnets de Miss Diane",

et ne sont pas libres de droits.**