Le guide alimentaire canadien recommande de consommer au moins deux portions de poisson par semaine. Pour nous, ce n'est certainement pas une punition car nous adorons le poisson et il nous arrive même d'en manger trois fois par semaine. Mais, même si nous sommes amateurs, il est quand même indispensable d'en varier la présentation et cette vinaigrette tiède est bien appréciée chez nous.

Poisson_vinaigrette

L'autre jour, c'est sur un filet de tilapia, dont certains détracteurs osent qualifier de poisson "sans goût", que j'ai choisi de la mettre. Excellent sujet, donc, pour cette vinaigrette bien parfumée. Il est préférable de la préparer un peu à l'avance afin de permettre aux différentes saveurs de se développer. Pour quatre portions, on aura besoin de :

  • 1 c. à thé de persil frais, haché

  • 1 c. à thé d'échalote française, hachée finement

  • 1 c. à thé de zeste de citron, haché finement

  • 2 c. à soupe de tomates séchées, hachées finement

  • 1 c. à thé de noix de pin, torréfiés à la poêle et hachées grossièrement

  • 1/2 c. à thé d'ail, finement haché

  • 2 .c à soupe d'huile d'olive

  • 1 c. à soupe de vinaigre de riz

  • 1 c. à soupe de jus de citron frais

Mélanger le persil, l'échalote, le zeste, les tomates séchées, les noix et l'ail. Puis ajouter, en remuant, l'huile d'olive, le vinaigre de riz et le jus de citron. Bien mélanger et réserver. Au moment de servir, tiédir légèrement et, à l'aide d'une cuillère, tracer un cordon autour du poisson et sur celui-ci.

Comme j'avais préparé trop de persil, d'échalote et de noix de pin, j'ai mis ce qui restait sur les haricots cuits avec un filet d'huile d'olive et j'ai rapidement réchauffé en remuant sans arrêt.

**Les textes et les photos sont la propriété de ce blogue, "Les Carnets de Miss Diane",

et ne sont pas libres de droits.**