Aujourd'hui fut une journée magnifique au point de vue température, tellement que nous avons pris nos trois repas sur la terrasse. Nous aimons bien manger dehors et chaque fois que c'est possible, c'est ce que nous faisons. Ce midi, avec du blanc de poulet déjà cuit, j'ai confectionné une salade pendant que l'homme s'affairait à cuire des galettes de sarrasin en guise de wraps. Ceux-ci sont bien populaires sur les blogues ces temps-ci mais, malheureusement, on utilise presque toujours des tortillas de blé. J'ai donc imaginé les remplacer par de la galette, si populaire chez nous jadis, afin qu'ils soient sans gluten.

 

Wrap_salade_poulet

Pour les crêpes,

  • 1 tasse de farine de sarrasin

  • 2 oeufs

  • 1 c. à soupe d'huile végétale

  • 1 tasse d'eau ou de lait sans lactose

  • 1 pincée de sel

Mélanger les ingrédients ensemble. Au besoin, ajouter du liquide pour obtenir un mélange fluide. Si possible, laisser reposer 30 minutes. Cuire les crêpes dans une poêle anti-adhésive. Quand il m'arrive d'en faire une trop grande quantité, je conserve l'appareil au congélo. C'est avec un reste que j'ai fait celles d'aujourd'hui et elles étaient excellentes.

Pour la salade de poulet, je donnerai simplement la liste des ingrédients. À chacun de mettre les quantités désirées :

  • Blanc de poulet déjà cuit et froid

  • la partie verte de quelques oignons verts

  • 1 branche de céleri

  • mayonnaise

  • poudre de cari

  • poivre du moulin

Couper en très petits morceaux le poulet, les oignons et le céleri. Mélanger le tout dans un bol. Ajouter de la mayonnaise, assaisonner et mélanger.

Pour la confection des wraps, sur chaque crêpe, étendre une feuille de laitue frisée et y déposer la quantité de salade désirée. Plier le bas de la crêpe sur la farce, puis rouler la crêpe dans l'autre sens.

Simplement accompagnés d'un bon jus de tomate ou de légumes bien frais, cela constitue un repas d'été simple et nourrissant, qui ne demande pas des heures de travail dans la cuisine.

**Les textes et les photos sont la propriété de ce blogue, "Les Carnets de Miss Diane",

et ne sont pas libres de droits.**