Cet après-midi, je suis allée chez Glutino, mon fournisseur de produits sans gluten à Laval, car j'avais besoin de renouveler mon stock de farines, surtout de riz pour faire les speculoos de Mamina. Quelle ne fut pas ma surprise d'y voir affichée une page de mon blogue avec une recommandation, pour les clients, de le visiter. Ça m'a vraiment fait un petit velours quelque part. Et quand j'ai offert au commis de lui remettre des cartes qu'il pourrait distribuer, il a accepté me disant que cela leur était souvent demandé. Ouf.., Miss Diane était fière car cuisiner quand il y a une ou des personnes intolérantes au gluten à la maison n'est pas toujours chose facile et si, par le biais de ce blogue, je peux en aider certains, eh bien bravo. Merci Julie et bienvenue à tous ceux et celles qui visitent mes carnets!

Ce potage est dans mes favoris depuis une bonne trentaine d'années et je pense bien que tous mes invités en ont mangé au moins une fois. J'en ai encore fait, il y a quelques jours, quand j'ai réalisé que des poireaux patientaient sagement dans mon congélo depuis la fin de l'été dernier. Il était temps que je pense à en utiliser et c'est en potage parmentier que j'en ai transformé une partie. Cette recette me vient du chef français Pol Martin qui suggère de n'utiliser que le blanc du légume pour le potage mais moi j'aime bien utiliser aussi une partie du vert.

Potage_parmentier_2

Rendement : 6 portions

  • 2 c. à soupe de beurre ou margarine

  • 2 poireaux émincés (le blanc seulement)

  • 1 oignon d'Espagne, pelé et émincé

  • 650 g ou 1 1/2 livre de pommes de terre crues, pelées et émincées

  • 1,5 l de bouillon de volaille chaud

  • 1 c. à thé d'herbes de Provence (ou les herbes de son choix)

  • 2 feuilles de laurier

  • 2 c. à thé de persil frais haché

  • sel et poivre au goût

Faire fondre le beurre ou la margarine dans une casserole moyenne. Ajouter les poireaux et l'oignon et couvrir. Faire mijoter 15 minutes, à feu doux, en remuant à l'occasion. Ajouter les pommes de terre, le bouillon et les herbes, saler et poivrer. Porter le liquide à ébullition, à feu vif, réduire à feu moyen et faire mijoter une quarantaine de minutes, sans couvercle, en remuant à l'occasion.

Corriger l'assaisonnement et passer le potage au mélangeur. Si le potage est trop épais, y ajouter un peu de bouillon. Au moment du service, on peut incorporer 2 c. à soupe de crème, ce que je ne fais jamais, et garnir de persil haché. Ce potage, sans l'addition de crème, se conserve 2 à 3 jours au réfrigérateur.

**Les textes et les photos sont la propriété de ce blogue, "Les Carnets de Miss Diane",

et ne sont pas libres de droits.**