Il n'y a pas très longtemps, Choupette nous a présenté un autre de ses péchés de gourmandise, des coquilles Saint-Jacques au Ras Al-Hanut, un plat qui m'a vraiment interpellée. Tout d'abord, c'est quoi du Ras Al-Hanut? Ça mange quoi en hiver? Est-ce que ça se trouve ici? J'ai donc commencé par consulter Anna, qui habite aussi au Québec et qui avait laissé un commentaire disant qu'elle adorait cette épice. Elle m'a répondu en me suggérant de voir du côté des épiceries arabes à Montréal. C'est donc chez Saïd, boulevard Labelle à Laval, que j'en ai trouvé. J'ai ensuite consulté Choupette elle-même qui m'a donné de judicieux conseils sur la façon de préparer cette entrée. Tout ça prouve, encore une fois, que la "bloguerie" est vraiment une affaire d'échanges et ce, en toute amitié. Merci Choupette, merci Anna!

P_toncles_ras_al_hanut

Rendement : 4 portions

  • 20 noix de Saint-Jacques ou gros pétoncles

  • 1 c à s de ras-el-hanout

  • 20 g de miel

  • le jus de 1/2 citron vert

  • 3 c à s d'huile d'olive

  • 2 zestes d'orange

  • 1 branche de thym-citron

  • Sel et poivre

Pour la vinaigrette mettre le miel dans une petite casserole et le cuire jusqu'à ce qu'il ait la couleur et la consistance du caramel. Verser alors le jus de citron puis hors du feu les zestes taillés en fine julienne, le thym et l'huile d'olive. Assaisonner.

Saler et poivrer les pétoncles et les poser d'un côté sur le ras-el-hanout.

Chauffer une poêle antiadhéive sans matière grasse, y mettre les pétoncles, côté épices, sur le fond de la poêle. Une fois colorés, les retourner et laisser cuire à feu moyen 2 mn. Dresser les pétoncles sur les assiettes et napper de vinaigrette.

J'ai donc servi ces pétoncles à mes invités dimanche dernier et ce fut le plat qui a suscité le plus de compliments. Et comme Choupette, nous avons terminé la vinaigrette avec du pain, incapables que nous étions d'en laisser la moindre goutte. Sur les conseils de Choupette, j'ai fait le double de la vinaigrette et j'ai pris sur moi d'ajouter les suprêmes des oranges que j'avais levés après en avoir récolté les zestes. C'était tout simplement délicieux, pour ne pas dire divin.

Imprimante     IMPRIMER LA RECETTE

**Les textes et les photos sont la propriété de ce blogue, "Les Carnets de Miss Diane",

et ne sont pas libres de droits.**