Je pensais bien ne plus présenter d'autres recettes de courge mais, comme plusieurs d'entre nous, je me suis laissée tenter au marché, il y a déjà quelque temps, et j'en ai acheté plusieurs sachant qu'elles se conservent trois mois au frais. J'en ai encore deux dans un panier sur mon balcon et j'attends le moment propice pour les cuisiner. N'ayez crainte, aucun animal à quatre pattes n'osera s'aventurer au septième ciel pour les dévorer. Il y a bien des écureuils, des ratons laveurs et des lapins qui se baladent sur notre île, mais seuls quelques moineaux nous rendent visite dans l'espoir sans doute de récupérer quelques miettes que nous aurions laissé tomber lors de nos agapes estivales.

Veloute_potiron

Rendement : 6 portions

Donc, ce velouté est tellement délicieux que j'ai décidé de le partager. Pour le faire, je me suis inspirée d'une recette de soupe de carottes publiée par une de nos amies blogueuses dont malheureusement j'ai oublié le nom. J'avais pourtant imprimé la recette mais sans noter le nom de l'auteur. Si elle se reconnaît, j'apprécierais qu'elle me fasse un signe. Voici donc ma version :

  • 1 c. à soupe d'huile

  • 1 oignon grossièrement haché

  • 2 gousses d'ail

  • 1 c. à thé de gingembre râpé

  • 1 c. à thé de cumin en poudre

  • les graines de 5 gousses de cardamome

  • 800 g de cette courge coupée en gros dés, ici courge poivrée

  • 1,5 litre d'eau

  • 1 pomme de terre pelée et coupée en gros dés

  • 250 ml de lait de coco

Faire revenir l'oignon et l'ail dans l'huile en remuant jusqu'à ce que l'oignon soit fondant. Ajouter les épices et faire cuire en remuant. Ajouter les morceaux de courge et de pommes de terre et faire revenir 5 minutes. Ajouter l'eau, saler, poivrer et porter à ébullition. Baisser le feu et laisser frémir sans couvrir environ 30 minutes, ou jusqu'à ce que les légumes soient bien tendres.

Mixer la soupe, la reverser dans la casserole et ajouter le lait de coco. Faire réchauffer la soupe à petit feu pendant 5 minutes.

**Les textes et les photos sont la propriété de ce blogue, "Les Carnets de Miss Diane",

et ne sont pas libres de droits.**

Imprimante     IMPRIMER LA RECETTE